“Imprimer le cancer”… pour mieux le combattre !

Une société spécialisée dans l’ingénierie tissulaire vient d’ouvrir dans le Rhône une usine-laboratoire permettant de “bio-imprimer” des microtumeurs en séries pour favoriser le développement de nouveaux médicaments.


Produire en quelques minutes des centaines de tumeurs

Afin d’accélérer la recherche de nouvelles thérapies, l’entreprise possède cinq bio-imprimantes qui permettent de produire en quelques minutes des centaines de tumeurs, strictement identiques, de quelques millimètres.

Pour faire simple, des chercheurs utilisent un logiciel de CAO afin de déterminer précisément la morphologie de la micro-tumeur et l’organisation de ses cellules. Le modèle numérique est ensuite envoyé aux imprimantes qui produisent les tissus cancéreux.


Objectif : diviser par deux la phase d’évaluation clinique

Jusqu’alors, les essais biologiques s’effectuaient manuellement via un procédé relativement long et incertain en termes de reproductibilité.

Aujourd’hui, la création de cette usine-laboratoire -résultat de 10 années de recherche- devrait réduire de 3 ans le délai de développement de nouveaux médicaments en écourtant la phase d’évaluation clinique de 6 à 3 ans.

Sans compter une baisse de 20% des coûts de production 20% et la mise au point de traitements véritablement adapté à chaque patient.

Conclusion : “on n’arrête pas le progrès” et c’est tant mieux si l’on considère les enjeux d’une telle innovation en matière de santé !


imprimer le cancer
L’image classique du laborantin utilisant sa pipette
pour effectuer ses essais aurait-elle vécue ?…